[TV] – Broadchurch, la série Cluedo et Black Mirror, la série 1984

J’ai une affection particulière pour les séries télé, génération « Trilogie du samedi » oblige et je dois dire que c’est devenu un vrai loisir. Bigfoot étant aussi accro que moi, voire plus, il se passe rarement un diner sans qu’on regarde un épisode (et oui, on mange sur le canapé…) puis deux, puis trois.
Du coup, en plus des classiques (How I Met Your Mother, American Horror Story ou Big Bang Theory par exemple) qu’on suit toujours avec attention, on cherche à découvrir de bonnes séries, généralement moins connues mais plus travaillées. En ce moment, on fouille pas mal du côté des anglais et je dois dire qu’on n’a pas été déçus, loin de là ! Je vais vous présenter nos deux derniers coups de coeur, non, plutôt des coups de foudre !

Broadchurch

tv_BroadchurchPromo

Broadchurch est une petite ville anglaise, avec sa communauté, son prêtre, son marchand de journaux, ses artisans et sa police locale, bref une ville de campagne où tout le monde se connait. C’est donc avec une vive émotion qu’un matin, le corps sans vie d’un jeune garçon, Danny Latimer, est retrouvé sur la plage. Coïncidence, le détective Alec Hardy vient juste d’arriver (sans Laurel…Laurel et Hardy…bref) pour prendre ses fonctions après une débâcle historique sur une précédente enquête, et il lui tient particulièrement à cœur de retrouver le meurtrier. Alors qu’on suit Alec et sa collègue Ellie Miller dans leur investigation, on s’aperçoit que tout le monde est suspect. Et que parfois, le doute porte à conséquence…

tv_BroadchurchPromo2

Broadchurch dure 8 épisodes de 45 minutes chacun, tous magistralement écrits et réalisés. On se croirait parfois devant un film, vu le soin apporté à la réalisation, et si vous avez l’occasion de les voir en HD, ne vous privez pas. Le décor est grandiose, avec les falaises surplombant la mer, mais crédible en tant que petite ville anglaise. L’écriture est soignée et arrive à nous toucher à propos de personnages qu’on connait depuis 10 minutes. La course de Beth Latimer alors qu’elle comprend et réalise que quelque chose de terrible est arrivé à son fils en est un exemple parfait.
Au fil des épisodes, on découvre les secrets enfouis des personnages, ainsi que les relations officielles mais aussi officieuses qui se sont tissées. Les acteurs sont tout simplement géniaux, en commençant par David Tennant (le 10ème Docteur, pour les fans de Dr Who) mais aussi et surtout pour Olivia Colman qui livre son interprétation d’une policière dépassée et touchée en plein coeur par les événements absolument magistrale. Pour une fois, pas de canons de beauté à tous les coins de rue, les personnages sont communs et nous parlent directement.

tv_broadchurch3

La Fox a déjà prévu de réaliser un remake, dans lequel David Tennant reprendra son rôle de détective, mais je vous encourage vivement à regarder la version anglaise en premier lieu. Je la trouve excellente sur tous les points, et je doute que les américains puissent l’égaler. Et j’ai très peur qu’ils édulcorent, parce que chacun en prend pour son grade. Mais je vais m’arrêter là, j’ai peur de trop en dire ^_^

 

Black Mirror

tv_blackmirror

Black Mirror est une autre série anglaise, de deux saisons composée chacune de 3 épisodes. Chaque épisode dure entre 45 minutes et une heure. Sa particularité est d’être une anthologie, c’est à dire que chaque épisode est totalement indépendant des autres : époque différente, scénario indépendant et nouveaux acteurs à chaque fois. Un seul point commun : une réflexion sur la technologie et son omni-présence.

Que se passerait-il si nous avions un moyen d’enregistrer tout ce dont nous sommes témoins, tout le temps ? Si nous pouvions communiquer avec les avatars numériques de personnes décédées ? Jusqu’où peut aller la télé réalité ?

tv_black_mirror2

La construction de la série fait qu’on ne s’ennuie jamais. On est plongés à chaque fois dans un contexte différent, qu’on tente péniblement de comprendre, jusqu’à ce que les scénaristes veulent bien nous en donner les clés et à chaque fois : la sidération. Black Mirror nous parle d’époques à priori lointaines, mais…en y réfléchissant cinq minutes, on s’en rapproche à vitesse grand V (si je vous dis « Google Glass » ?) Pour des gens ultra connectés comme vous ou moi, ça ne fait pas de mal de prendre un peu de recul, et une bonne claque au passage.
Il est difficile d’en dire plus sans révéler le contenu des intrigues et croyez moi, c’est encore plus saisissant quand vous ne savez pas sur quoi vous tombez.

Et vous, vous aimez les séries anglaises ? Vous avez vu des trucs sympas dernièrement ?

 

Telys

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *