[Japon] – L’expérience du Capsule Hôtel

Au revoir le calme et la tranquillité du mont Fuji, nous sommes de retour à Tokyo !

tokyo_1

Je ne vais pas forcément raconter ces quelques jours par ordre chronologique, mais plutôt par thème. Tokyo est une ville qui se vit, plus qu’elle ne se visite. Ça a l’air bateau, cette phrase dit comme ça, mais il est vrai qu’on n’a pas fait le tour des monuments incontournables (pas même la Tokyo Tower, c’est dire), on s’est surtout baladés, on a expérimenté, testé et découvert la façon de vivre japonaise.

Tout d’abord, on s’est promenés dans Akihabara (j’y reviendrais) et on a vu un restaurant de sushis, où les cuisiniers déposent leurs sushis sur un plateau roulant et où chacun se sert. Le truc typique du Japon dans notre esprit d’occidental, le lieu qu’on voit dans tous les films. On a donc décidé d’y manger mais… je ne sais pas vraiment si c’est un lieu pas aussi courant qu’on le croit, ou si tous les touristes veulent vivre cette expérience (comme nous). Mais il y avait peut-être 10% de japonais dans la pièce, et le reste de touristes, dont pas mal de français. Donc pour une immersion dans la vie locale, c’est raté.
Sinon, côté bouffe c’est bon, très bon même pour qui aime le poisson, même s’ils font des associations étranges (saumon/mayo ? Vraiment ?) Et les prix sont incomparables avec ce qui est pratiqué en France. Pour info, un sushi saumon chez SushiShop, c’est 1.80€.

sushi_1

Chaque assiette contient deux sushis et on a payé 25€ pour deux.

Et le soir, grosse découverte : le Capsule Hôtel !

Parce qu’on avait pas forcément envie d’être séparés, nous sommes allés au seul Capsule Hôtel Tokyoïte qui propose des capsules doubles. Le Kiba Hôtel est un peu excentré, pas très loin de la baie de Tokyo. Ne faites pas comme nous (j’ai l’impression d’écrire ça souvent, qu’est-ce qu’on a fait comme conneries ^_^), prenez le métro qui arrive vraiment juste à côté de l’hôtel alors que la station JR la plus proche est… pas proche, justement (~30min de marche).

A la réception, on vous explique que vous laissez toutes vos affaires dans des casiers, y compris (et surtout) les chaussures. Ne prenez que le nécessaire, et pas le plus coûteux  sachant que les capsules ferment par un simple rideau. Vous vous rendez ensuite à votre étage, puis à votre capsule. Étant donné le prix et le caractère surtout pratique de ce type d’établissement, la déco est spartiate.

capsule_hotel_1

Je suis la première à aller me laver, pendant que Bigfoot garde nos affaires, et peut-être parce que ce genre d’établissement est traditionnellement masculin, mais je suis la seule dans la salle de bains commune réservée aux femmes. On  y retrouve le même genre de douches assis que dans le onsen à Fuji, ainsi qu’un jacuzzi. Tout est fourni, gel douche, shampooing, après-shampooing, brosse à dents et même brosses à cheveux jetables ! Par contre, soit j’ai loupé un truc, soit ils ne fournissent pas le dentifrice. Bizarre.

L’hôtel fournit également un pyjama, de taille unique apparemment, un peu molletonné. Ils sont sur les oreillers, à droite sur la photo ci-dessous. Le problème c’est qu’il fait vite très très chaud dans la capsule, et que j’étais à deux doigts de tout enlever parce que je n’en pouvais plus ! Malheureusement, le rideau est en bambou et n’est pas complètement opaque, donc j’ai évité.

capsule_hotel_3

A part ça, les gens au sommeil léger et/ou sans bouchons d’oreilles pourront être dérangés par les personnes qui viennent se coucher après que vous soyez endormi. Le mince rideau ne protège pas des bruits d’un couple d’allemands qui choisit ce lieu et une heure incongrue pour s’engueuler ! (c’est du vécu…)

Les chambres sont petites mais bien équipées, avec la télé, un réveil, plusieurs lampes… Par contre le wifi n’est disponible que dans les parties communes, au rez de chaussée.
Pour info, l’hôtel propose aussi des chambres classiques (occidentales), mais je ne suis pas sûre qu’il soit intéressant d’y venir pour ça.

capsule_hotel_2

Le lieu est conçu comme un endroit où passer la nuit parce qu’on a trop bu, parce qu’on a loupé le dernier train ou parce que c’est moins cher qu’un taxi, bref c’est fait pour que les honnêtes travailleurs japonais puissent dormir un peu entre deux journées de dur labeur. Donc dès 6h, les gens se lèvent, vont se doucher, rangent leurs affaires, bref il y a du bruit (même si les japonais sont très discrets, au contraire des touristes). C’est d’ailleurs rigolo de croiser tout le monde avec le même pyjama dans l’ascenseur.

L’expérience nous a plu, parce qu’on l’a vécue à deux et parce que c’était juste pour une nuit. Je ne vous recommanderais pas de passer tout votre séjour dans un Capsule Hôtel, ne serait-ce que parce que le fait de ne pas avoir ses affaires sous la main est sacrément gênant.
On a passé le reste du séjour à Tokyo au Juyoh Hôtel. A 10/15 minutes de marche de la station JR de Minami-Senju, c’est un bon compromis entre un hôtel occidental (77 chambres sur 6 étages, on est pas dans un ryokan familial) et un hôtel japonais (tatami au sol, futons pour dormir), avec possibilité de réserver un onsen privé, laverie au dernier étage, wifi, cuisine au rez-de-chaussée, ordinateurs en libre accès et surtout une chambre propre et spacieuse pour un prix imbattable. Vous êtes assis ? Pour 7 nuits, on a payé 284€. 20€ par nuit et par personne, c’est le prix d’un lit en dortoir commun en auberge de jeunesse !

Telys

7 Comments

  1. Ho mon diiiieu ça existe des capsule DOUBLE ???
    Quelle merveilleuse nouvelle!
    Je suis entrain de préparer un voyage au Japon de 25jours, accompagnée de mon chéry, et le gros frein pour ce genre d’expérience était le fait de ne pas vouloir être séparés!
    Je pense bien garder se blog sous la main pour ce genre d’astuces, merci ! (:

    • Ca existe mais c’est le seul hôtel qui en propose sur Tokyo (à ma connaissance).
      Pour répondre à ta question de Hellocoton, on n’avait pas réservé et on s’est pointé à 21h passé et il restait de la place. Vu que c’est prévu pour les gens qui sortent tard du boulot, les fêtards, etc… il y a toujours de la place mais rien ne vous empêche de réserver si vous voulez être sûrs d’avoir une capsule double ^^

  2. Hellow, mon voyage est pour bientot !! (:
    Et je me posais une questions ; comment as-tu géré tes vêtements sur place? avais-tu pris la totalité dans ta valise, ou alors avais-tu pris une ou deux tenues, et passais aux lavages de temps en temps ?

    • On est partis avec 3 tenues, et on les a lavées deux fois : chez Miyuki et de retour à Tokyo, notre hôtel avait une laverie en libre service hyper pas chère. Mais il y a des laveries un peu partout, c’est une grande ville 🙂 Et il faut dire qu’on n’est pas du tout dans l’idée de faire un défilé de mode quand on voyage, jean/t-shirt/pull et c’est bon 🙂
      L’autre astuce c’est de prendre des « vieux » vêtements, ou du moins des habits dont tu peux te séparer (très valable pour les trucs genre chaussettes). Ça permet de ramener plus de souvenirs dans la valise au retour 😉

      Aaaah je t’envie, l’excitation pré-départ c’est tellement chouette ! Et quasi un an après, le Japon me manque terriblement…

  3. Oui pour le défilé de mode j’avais déjà bien compris que je devrai m’en passer haha j’ai plus en tête vêtement confortable et passe-partout 😀
    Mais j’imagine qu’il faut aussi éviter de prendre des vêtement qui demandent d’être repassés non?
    J’imagine qu’on perd pas son temps à ça là bas? :p

    Là pour le moment je t’avoue que je suis plus en mode ; stress-énervement qu’excitation haha.. Jamais partie nul part j’ai l’impression de me jeter dans un gouffre *-*
    Tu étais partie combien de jours encore?? 🙂

    • Je n’ai aucune idée de comment on peut repasser ses vêtements au Japon. Mais j’avoue que je ne les repasse déjà pas chez moi alors c’est pas pour le faire en voyage… ^_^
      On est partis 4 semaines pile, ça faisait quelque chose comme 26 jours sur place pour en profiter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *