[Japon] – L’île de Miyajima

Coup de chance, aujourd’hui il fait beau et on va pouvoir profiter dans les meilleures conditions de l’île de Miyajima. Il existe des ferrys qui vous y conduiront directement depuis Hiroshima, mais si vous avez le JR pass, il vous suffit de prendre le train jusqu’à la station de Miyajimaguchi, où vous pourrez embarquer sur un ferry de la compagnie JR, toujours gratuitement.

Profitez de la vue à l’aller, le bateau fera un arc de cercle exprès pour que vous puissiez faire de jolies photos de la célèbre torii sur l’eau.

Miyajima_3

Miyajima, de son vrai nom Itsukushima, est une île sacrée : il est interdit d’y naitre ou d’y mourir, et il n’y a ni maternité, ni cimetière. De la même manière, il est interdit d’y couper des arbres et on voit très bien que l’île est recouverte d’une forêt luxuriante.

Miyajima_1

On y trouve également de nombreux daims, mais contrairement à Nara il est interdit de les nourrir. Ils sont de fait beaucoup moins agressifs, même s’ils trouvent des parades pour se nourrir. Un touriste avait malencontreusement laissé un plan dépasser de son sac à dos, un daim l’a avalé !
Heureusement, pas de perte de bouton à déplorer pour moi cette fois ci 🙂

Miyajima_2

Miyajima_4

De par son statut d’île sacrée, il était interdit d’y poser le pied.
Problème : comment se rendre au temple, sachant qu’il faut forcément passer sous une torii pour accéder au « monde spirituel » ?

Solution : construire un torii dans l’eau, franchie par bateau, et un temple sur pilotis !

torii_1

temple_1

Quelques conseils, au vu de notre expérience :

  • L’endroit est hyper prisé : partez tôt d’Hiroshima, baladez vous dans la galerie marchande le temps que l’ensemble des touristes de votre ferry se précipite au temple, et allez y tranquillement après. On l’a vu vers 10h, 10h30 et on était loin d’être seuls, mais c’était 10 fois pire l’après-midi.
  • Ne passez pas trop de temps sur la jetée avant d’accéder au temple, à vous prendre en photo devant la torii : il y a un petit banc de sable à la sortie du temple où presque personne ne va.
  • Regardez les horaires des marées, si vous souhaitez voir la torii sous l’eau à un moment précis. On a eu la chance d’avoir marée haute lors de notre arrivée et de notre visite, c’était donc idéal pour les photos avec une bonne luminosité. Mais l’inconvénient, c’est que la marée était basse pour le coucher du soleil (donc on est repartis avant)

 

temple_2

temple_3

temple_4

Il y a une petite rue commerçante avant d’arriver au temple, où vous trouverez des baguettes, babioles et autres torii miniatures, mais aussi la seule, l’unique, la plus grande spatule à riz du monde ! ET OUAIS !

spatule_1

Une fois sortis du temple, on a déjeuné dans un restaurant local dont je serais bien incapable de vous donner le nom, et c’est triste parce qu’ils proposaient un plat à base d’anguille très simple (morceaux d’anguilles sur du riz) pas cher du tout. Parce que les plats avec de l’anguille sont relativement chers au Japon, j’ai donc pu me faire plaisir et goûter. Ce n’est pas mauvais, ça a un arrière-goût de poisson (certainement parce que ça vit dans l’eau) mais la texture est totalement différente.

Miyajima_14

Et anguille en japonais, ça se dit unagi. Ceux qui connaissent Friends savent

Le ventre bien rempli, on part à l’attaque du Mont Misen, le plus haut de l’île qui culmine à…pfiou…au moins 535m. Un téléphérique vous amène à mi-chemin, un autre vous emmène un peu plus bas que le sommet.

Miyajima_6

Le panneau qui indique la direction du téléphérique, à 10 min de marche (7 si vous courez un peu)

De là, vous avez une vue superbe sur la baie et Hiroshima. Du moins, quand c’est pas trop brumeux.

misen_1

Et après une énorme petite randonnée en montée (pourquoi ne pas faire arriver le téléphérique directement en haut, je vous le demande ?!), vous voici au sommet.

misen_7

On voit la plate-forme où arrive le téléphérique. Ca fait une sacrée montée, oui !

misen_8

Hiroshima

misen_6

A un moment (j’avoue, je ne sais plus si c’est en montant ou en descendant), on arrive à un temple, avec des daims et des statuettes rigolotes. Je prévois un article avec toutes les photos des statuettes, parce qu’il y en a un bon nombre.

misen_5

C’est un temple dédié aux amoureux, où est censé brûler une flamme éternelle. Les murs sont noirs de suie. misen_3

misen_2

misen_4

Pour redescendre, il y a plusieurs chemins de randonnée dont un qui passe par un parc naturel avec des singes ! Et je ne sais comment, on s’est complètement plantés et on a pris l’autre. Ce qui n’était pas un grand drame parce qu’on était quasiment seuls et que le paysage était magnifique.

Miyajima_12

Miyajima_13

Miyajima_7

Il semblerait qu’ils aient construit des barrages et qu’il faille éviter certaines parties du chemin en cas de grosse averse.

Miyajima_8

Miyajima_9

Les photos ne rendent absolument pas justice à la beauté de l’endroit. La balade était vraiment sympathique. Pour finir, on arrive près d’un temple très joli mais apparemment fermé au public (peut-être parce qu’il était plus de 17h).

Miyajima_10

Miyajima_11

Et nous voici de retour près du sanctuaire. C’est marée basse, donc on peut passer sous la torii.

torii_2

torii_3

torii_4  torii_5

Si vous vous posez la question, on peut dormir sur l’île. Mais, Bigfoot l’a fait lors de son précédent séjour, c’est relativement cher et pas toujours très bien localisé : ne vous attendez pas à avoir une chambre avec vue sur le sanctuaire. Par contre, de ce que j’ai pu lire c’est quelque chose de sympa à vivre si vous souhaitez goûter au luxe d’un ryokan « 5 étoiles ».

Si vous êtes un peu juste en budget, je vous conseillerai plutôt de garder vos sous et d’aller vous balader devant le Mont Fuji. Dans le prochain article, je vous livre une adresse exceptionnelle (et relativement peu coûteuse) pour un séjour de rêve au pied du Fuji-san.

Telys

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *