[Japon] – Osaka en mouvement

5h30 du matin, on ronfle comme des bienheureux sur nos futons. Et puis soudain un son strident, genre alarme de voiture mais en pire. Et puis il n’y a pas de voitures garées dans la rue ici. Mmmhh… Ce sont quand même pas les Nord-coréens qui attaquent ? Et puis on me secoue. Ou plus exactement on secoue la chambre. Mais c’est quoi ce bordel ?


Je me redresse, complètement perdue, sans rien comprendre. J’imagine des nord-coréens qui secouent la maison. Ça bouge fort maintenant et je comprends que c’est un tremblement de terre. Je me souviens des consignes de sécurité, lues à droite, à gauche, au cours de mes recherches sur le Japon : « se mettre sous une table ou dans l’encadrement d’une porte ». Il n’y a pas de table dans la pièce et l’encadrement de la porte…bof, trop loin. Ouais, j’ai honte mais apparemment, il se peut qu’un jour je meurs de flemme.
Et puis tout s’arrête. Bigfoot cherche sur le net (geek un jour, geek toujours) si les sites d’actualité parlent du tremblement de terre. Il est déjà répertorié sur un site officiel japonais : magnitude 6,3, épicentre à une quinzaine de kilomètres d’Osaka. En prenant nos iPhones, on se rend compte que ce sont eux qui faisaient ce bruit strident et qu’un message d’alerte est affiché… en japonais…

IMG_5404

Heureusement, les Japonais ont tiré des leçons du terrible séisme de Kobé en 1995, de magnitude 7,3, qui avait fait près de 6500 morts. Cette fois, il y aura seulement une vingtaine de blessés légers et quelques dégâts matériels comme une chute de mur.
Le coeur battant à tout rompre, on n’a pas pu se rendormir. Au lever, Miyuki nous explique que la terre tremble rarement à Osaka, et encore plus rarement aussi longtemps et aussi fort. Nous qui espérions sans trop y croire vivre un tremblement de terre japonais, on a été servi !

Le temps de dire au revoir à Miyuki, nous passons acheter du thé dans la petite galerie commerçante à côté. La vieille dame a fait venir sa fille (?) depuis l’arrière-boutique pour qu’on puisse communiquer, et nous a mis gracieusement un supplément de genmaicha. C’est fou comme les japonais ont envie de faire plaisir aux étrangers, on avait l’impression de lui faire un immense honneur en achetant dans sa boutique.
A la station JR de Hirano, même sans parler japonais on comprend bien que le tremblement de terre fait l’objet de toutes les conversations. Nous qui pensions les japonais blasés des tremblements de terre, voila un préjugé de plus qui sera démonté. On patiente longtemps avant qu’un train (bondé) approche. Par précaution, le Shinkansen et les lignes JR ne roulent pas vers l’ouest le temps que les voies soient vérifiées. C’est dommage, Hiroshima est justement à l’ouest.

Heureusement, déçue de ne pas avoir eu le temps de voir le fameux aquarium de la ville, on avait changé nos billets la veille au soir pour partir en début de soirée plutôt qu’en fin de matinée. Après une longue attente aux guichets de la station JR (où personne ne double personne et personne ne s’énerve, mais aussi où il y a au moins dix agents prêts à aiguiller les passagers), on a un itinéraire bis pour se rendre à l’aquarium et la confirmation que le Shinkansen devrait reprendre le boulot avant ce soir.

L’aquarium d’Osaka est l’un des plus grands du monde et est construit autour du bassin central où nage un requin-baleine.

aquarium_1

On y trouve aussi des raies. J’adore les raies, on dirait qu’elles rigolent.

aquarium_5

aquarium_3

aquarium_4

On a trouvé que, pour un aquarium, il n’y avait pas tant de poissons que ça. Mais on a pu voir des loutres, des dauphins, des phoques, des méduses… et assister à une séance d’alimentation des pingouins.

aquarium_6

aquarium_7

aquarium_8

aquarium_10

aquarium_16

aquarium_13

aquarium_11

L’aquarium est très interactif. Le phoque ci-dessus pouvait être aperçu en mettant la tête dans une « bulle » en hauteur et il y a un bassin où on peut caresser les raies. C’est d’ailleurs amusant car il y a le même principe à l’aquarium de La Rochelle, où chacun arrive et plonge sa main dans le bassin. Au Japon, vous devez vous laver les mains avant de toucher les raies, et le personnel de l’aquarium vérifie du coin de l’œil si c’est bien fait.

On trouvait que ce phoque avait un air de ressemblance avec Taz, notre chat…

aquarium_12

aquarium_12_taz

 

Mais on trouve aussi des bestioles a l’air nettement moins sympathiques…

aquarium_9

aquarium_15

 

Tout au long de votre visite, vous pourrez également tamponner votre carnet (si vous en avez un) avec les tampons des différents animaux. Bien sûr que je l’ai fait ^_^

 001    008

007    006

005    004

003    002

En bref, l’aquarium d’Osaka est loin d’être indispensable mais est franchement sympa si vous n’êtes pas familier avec les aquariums/avez une affection particulière pour ce genre d’endroit. Si vous avez un peu plus de temps que nous (et moins le vertige que moi), la grande roue d’Osaka est à deux pas de l’aquarium. Elle mesure 112m et était la plus haute du monde de 1997 à 1999.

aquarium_14

Plus loin dans la baie se trouve aussi le parc d’attraction Universal, mais nous avions choisi d’aller plutôt voir Mickey du côté de Tokyo. Ça sera pour une autre fois !

Il était temps pour nous de reprendre le métro pour sauter dans le Shinkansen, qui nous emmène à la quatrième étape de notre voyage : Hiroshima.

Telys

6 Comments

  1. Ahah je m’en souviens bien de ce seisme ! En effet, la terre tremble rarement dans le Kansai, en deux ans j’ai eu 4 seismes et celui-ci etait le plus fort et le plus long. Comme je le disais dans mon article, je ne sais pas si j’ai eu plus peur du seisme ou de l’alarme !

    • C’est clair que sans l’alarme, je ne sais pas si je m’en serais rendue compte. S’il avait été plus court non plus, ça m’a pris un temps fou de réaliser ! On n’a senti aucune réplique par contre.

  2. rooo c’est fou ça! j’avoue moi aussi j’espérais sans trop le vouloir, vivre un tremblement de terre à Taiwan ou au Japon. Un tout petit. Et non. Je ne me plaindrais pas non plus, nos voyages ce sont toujours passés avec beaux temps alors qu’on pars toujours pour la saison des moussons ou des typhons…
    L’aquarium on a hésité et on a vu le pris.. on est pas des fans des poissons du coup on a laissé tombé.

    • C’est vrai que les aquariums sont toujours très chers, les zoo offrent un rapport quantité/prix bien plus intéressant 😉 Et bien qu’il soit sympa, il est loin d’être incontournable donc je pense que vous avez bien fait.
      Et c’est déjà énorme d’avoir du beau temps alors que vous partez à la mauvaise période ! On est partis tout début avril quasiment exprès pour voir les cerisiers en fleurs au Japon et ils sont arrivés la dernière quinzaine de mars :-/ En plus, il a plu pas mal, Miyuki nous a confirmé que c’était un temps pas du tout habituel pour la saison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *