[Vienne] – Voyage et hébergement

Pour ce voyage, on voulait une ville où passer une dizaine de jours sans s’ennuyer, d’où partir pour quelques excursions sympas à la journée, avec un climat agréable fin septembre et le tout pour un budget réduit. On a donc jeté notre dévolu sur Vienne, capitale de l’Autriche. Et on le verra plus tard, toutes les contraintes ont été remplies ! Mais attardons nous d’abord sur le voyage et l’hébergement…

S’il est un conseil qu’on peut donner aux voyageurs, c’est de s’y prendre tôt et de comparer les prix (mais on fera une page sur le sujet). Environ 6 mois avant le départ, là où Air France nous proposait un A/R Paris-Vienne aux alentours de 170€/personne, Expedia avait en stock les mêmes trajets à 100€/personne ! Un petit rappel à J -3mois pour prendre les billets de train en Prem’s (138€ les A/R pour deux) et le voyage était bouclé.
Le voyage n’a d’ailleurs pas été de tout repos puisqu’on a subit pas mal de turbulences qui donnait l’impression d’être dans les montagnes russes. C’est dommage parce qu’on voulait s’arrêter en Autriche nous. Enfin, il n’y a rien eu qui m’ait empêché de dormir tranquillement pendant que le steward essayait de faire ami-ami avec Bigfoot en reconnaissant le jeu auquel il jouait sur iPad.

Pour l’hébergement, Vienne étant une ville relativement chère, on a décidé de tester la location de particulier à particulier avec AirBnB. Sauf qu’au lieu de louer un appart, on a préféré une chambre chez l’habitant à la fois pour les raisons de coûts évoquées ci-dessus, mais aussi et surtout pour pouvoir échanger avec des locaux. On a donc réservé 11 nuits chez Peri, pour 600€, petit-déjeuners (turcs, délicieux) inclus. A 28€ la nuit par personne, je crois que c’était imbattable. Et entre notre hôtesse, turque parlant allemand, anglais et français, sa coloc française et un pote turc fraichement revenu de Singapour qu’on a découvert torse nu au milieu du salon en rentrant un après-midi, on n’a pas été déçus des échanges et de l’ambiance « Auberge espagnole » qui régnait.
Mais je crois que le petit détail qui nous a fait craquer, c’est qu’il y avait aussi un chat, Annie. Ça ne se voyait bien sûr pas sur les photos de l’annonce mais Annie avait un miaulement assez…grinçant. On vous laisse juger.

Cerise sur le gâteau, dans les toilettes la porte était ornée d’un beau poster :

Affiche du chat

Et oui, on a le même modèle à la maison !

Taz qui tire la langue
Par ailleurs, l’appartement était très bien situé : près du Belvédère (on y reviendra), à un petit quart d’heure de marche du centre.

[map style= »width: 400px; height:300px; margin:20px 20px 20px 20px; border: 1px solid black; » address= » Theresianumgasse, Vienna, Wien 1040, Austria » marker= »yes » maptype= »ROADMAP » z= »14″]

De plus, étant situé dans le quartier des ambassades, on avait en permanence un flic au coin de notre rue, dans une petite cabane aux vitres sans tain.

Poste de garde

 

Et tout en bas de la rue, l’ambassade de France était objectivement la plus belle de toutes.

Ambassade de France à Vienne

Bref, nous voila en bonne position pour découvrir la ville de Vienne et c’est ce qu’on fera dès le lendemain.

Telys

4 Comments

  1. Moi je prends pas mal de vols sur Opodo aussi, c’est un bon comparateur! Le seule vol vers lequel j’ai subi des turbulences était à … Vienne lol (en escale). Il doit y avoir un micro-climat là-bas 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *