[Vienne] – Le Belvédère

21 septembre 2012

On s’améliore un peu dans notre organisation et on décide que le mardi suivant, on ira à Bratislava qui n’est qu’à une soixantaine de kilomètres de Vienne. On aurait mieux fait de se casser une jambe chacun ce jour là comme nous le verrons ultérieurement mais bref, notre ami Google nous informe que les départs se font à partir de la gare sud (südbahnhoff). Ça tombe bien, c’est la plus proche ! Il est bon de savoir que si, pour le moment, la gare ne paye pas de mine (5 ou 6 quais sous un petit auvent, une boulangerie, un tabac-presse et un guichet d’information), de gros travaux sont en cours pour en faire LA gare principale et internationale de Vienne, avec des destinations comme Budapest ou l’Allemagne.

Échaudés par une précédente mésaventure en Suède (on avait payé la réservation du siège, mais pas le billet du voyage parce que là bas c’est distinct !), on étudie attentivement les propositions que nous offre la machine à billets et il semble bien que l’aller-retour, pour deux personnes, soit seulement à 28€.

Étant donné qu’on va enchainer sur la visite du Belvédère tout proche qui risque de prendre un moment, on achète des viennoiseries dans une des deux principales enseignes de boulangerie à Vienne (équivalents de nos Mie Caline) : Anker. Un peu au hasard, on prend un genre de brioche qui s’avèrera être super légère et super sèche (et super pas bonne), un bretzel et un genre de feuilleté aux fruits rouges.

 

On s’approche ensuite du Belvédère, qui était à l’origine une résidence d’été pour le Prince Eugène de Savoie.

 

  

Le Belvédère Supérieur était destiné aux réceptions, et le Belvédère Inférieur à l’habitation. Aujourd’hui n’espérez rien apprendre sur les lieux lors de la visite, ce sont simplement des musées. De fait, nous n’avons pas eu l’autorisation de prendre des photos mais je vous encourage à cliquer sur les liens suivants qui montrent les plus beaux décors du Belvédère Supérieur et Inférieur.

Le rez-de-chaussé est ainsi dédié à l’art médiéval et l’art baroque. J’avoue que ça ne nous a pas marqué plus que ça.
Au premier étage, on a le néoclassicisme, le romantisme et la sécession (au sens artistique, rien à voir avec la guerre des États-Unis hein). Et surtout il  y a les œuvres de Gustav Klimt, le peintre autrichien le plus connu. Et en 2012, c’était son 150ème anniversaire (ça fait beaucoup de bougies ça), alors vous pensez qu’on en a bouffé du Klimt. D’ailleurs, du magnet de frigo au cahier de notes en passant par l’éventail, le sac ou le torchon (!), vous pouvez vous accessoiriser entièrement à l’effigie de ses œuvres. Je suis légèrement cynique, mais je dois vous avouer un truc : j’aime pas Klimt, je trouve ça moche.
Du coup, on est passés au 2ème étage qu’on a tous deux beaucoup aimés : l’impressionnisme et le réalisme, avec Renoir, Monet, Pissaro.

On a ensuite traversé les magnifiques jardins à la française en terrasses pour poursuivre la visite au Belvédère inférieur. Il faut savoir que c’est ici qu’à eu lieu, en 17770, la célébration du mariage de Marie-Antoinette (une Habsbourg !) avec le futur Louis XVI, en compagnie des 16 000 invités à un bal masqué (ohé ohé).

           

On fera une pause « écritures de cartes postales » à l’abri de haies, avant de poursuivre par la visite du Belvédère Inférieur. On a hésité avant  de prendre le billet combiné parce que les avis trouvés sur Internet laissaient penser que le Belvédère Inférieur était nettement moins intéressant que le Supérieur. Mais il faut savoir qu’il abrite des expositions temporaires donc c’est très difficile de savoir à l’avance si ce qu’on va y trouver nous intéresse. Et on a finalement bien fait de tenter, parce qu’on a pu découvrir une exposition extrêmement intéressante intitulée « Orient & Occident ». On a commencé par des peintures sur la Grèce, avant de poursuivre par l’Égypte et le Moyen-Orient et enfin l’Inde.

La visite nous aura occupé quasiment toute la journée, donc on s’attelle à trouver un endroit où manger pour recharger nos batteries. Ce sera au au pub « 1516 Brewing Company » où on dévorera un hamburger tout à fait correct (mais pas très local, on l’accorde) et un apfelstrudel. Débute donc ici une longue série de photos de plats déjà entamés, parce qu’on n’est pas vraiment des blogueurs professionnels et on se jetait systématiquement comme des morfales sur nos assiettes avant de se dire « merde, la photo pour le blog ! ». Donc pas de photo du burger (pour cette fois… 😉 ) mais voici l’ApfelStrüdel. Pardon hein.


Sur le chemin du retour à l’appart, on s’est arrêté pour faire des photos de la fontaine de la SchwarzenbergPlatz, qui est illuminée la nuit.

            

 On rentre enfin pour un gros dodo parce qu’on ne le sait pas encore, mais le lendemain on va encore marcher, et bien plus qu’on ne le pense !

 ————————————————————

  • Das Oberes Belvedere
    • Prinz Eugen-Straße 27, 1030 Vienna
    • Station « Schloss Belvedere » avec le tram D ou « Südbahnhof » avec le train et les bus 13A et 69A
    • Ouvert de 10h à 18h
  • Das Unteres Belvedere
    • Rennweg 6, 1030 Vienna
    • Station « Unteres Belvedere » avec le tram D ou le bus 71
    • Ouvert de 10h à 18h, et 21h le mercredi
  • Visite des deux Belvédère : 16€

Telys

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *